Plus d’ Amour, de Respect et surtout de Dignité

Pour tous les Albinos
Dans nos sociétés, la vie n’est jamais facile notamment pour les personnes atteintes d’un handicap. Souvent exclues, mises à l’écart, leur intégration sociale est difficile, car cette différence qui les caractérise lorsqu’elle est rapportée à un terme référent, à une prétendue normalité, en fait des personnes à part et hors norme. C’est le cas de l’albinos, cette personne née avec une anomalie génétique, devra vivre toute sa vie avec un handicap physiologique parfois doublé d’un handicap psychologique.

En effet, l’albinisme oculo-cutané provoque de nombreux handicaps au niveau médical (visuel, cutané, photosensibilité), qui constituent souvent un lourd tribut pour la construction personnelle et sociale des albinos.
Etre Albinos dans certains pays d’Afrique devient une lutte quotidienne. Les croyances et rituels de certaines personnes entrainent la mutilation de centaines et la mort de dizaines d’Albinos chaque année. Cette sinistre situation fait de la vie des personnes atteintes d’albinisme un calvaire. Les agresseurs attribuent aux Albinos des pouvoirs magiques pour passer à l’acte. Leurs conditions de vie deviennent donc dangereuses, surtout en Tanzanie, au Kenya et au Burundi.
Cette affection universelle qui touche un cas sur 20 000 naissances dans le monde et plus particulièrement les populations africaines et sud-américaines, déclenche des réactions très partagées selon les pays, les régions, voire d’une personne à l’autre.
L’impact causé par la naissance d’un “enfant blanc” dans une famille noire a également des conséquences sur l’enfant albinos. Première victime de ce rejet familial et communautaire, il ne pourra jamais être considéré comme « normal » alors qu’il est visiblement « anormal ». Cette anomalie pèsera sur la construction de son identité, et l’acceptation de sa différence.
De fausses croyances africaines font des Albinos un produit magique très onéreux et nécessaire à l’élaboration de portions magiques. Certains “sorciers” et guérisseurs traditionnels estiment avoir besoin du sang, des parties intimes ou du membre d’un Albinos pour mener à bien le projet demandé par le client: succès professionnel, financier, sentimental.
Les croyances de la population ne s’arrêtent pas à la concoction de portions censées apporter la réussite. Ainsi, la légende raconte que la consommation des parties intimes d’un albinos offre le pouvoir. Au Zimbabwe, avoir des rapports sexuels avec une femme souffrant d’albinisme guérirait du VIH. Cette croyance a considérablement augmenté le nombre de viols commis à l’encontre des femmes atteintes d’albinisme. Au Cameroun, une légende dit que “seul le sang d’un albinos peut calmer le Dieu de la montagne” lorsqu’un volcan entre en eruption; et j’en passe!
Ces croyances archaïques sont donc à l’origine des pires horreurs. Les victimes sont démembrées et d’autres égorgées pour pouvoir récupérer leur sang. Les organisations ont tenté de dénoncer ces crimes abominables dans des rapports. Les chiffres des assassinats et mutilations sur les albinos s’élèvent à des dizaines et des centaines par année. Cependant, ils ne seraient pas tout à fait précis selon la population locale. En effet, il arrive même que des bébés soient tués dès la naissance puisqu’ils sont considérés, par certains, comme une malédiction.
Les Albinos ont un prix rabaissés au rang de produit, ces êtres humains subissent les pires calomnies. Considérés comme une denrée rare, la Croix-Rouge rapporte les informations données par des responsables de la police de Dar es-Salaam en Tanzanie : “des responsables de la police de Dar es-Salaam ont déclaré que la panoplie complète des organes d’un albinos, y compris les quatre membres, les organes génitaux, les oreilles, la langue et le nez, coûtait l’équivalent de 75 000 dollars US”.
L’être humain a donc un prix dans cette chasse motivée par la bêtise humaine’
Une petite histoire: Durant ma petite enfance dans la ville de Dabola (Republique de Guinée-Conakry), il y avait un Albinos originaire d’un village du nom de “WATAGALA”, cet homme subissait serieusement de la discrimination car recevait souvent de jets de pierre de la part des jeunes enfants qui n’avaient aucune connaissance de la cause de sa couleur,…. Cela etait pittoyable vraiment, Que Dieu pardonne ces jeunes gens: Amen!
Heureusement aujourd’hui, plusieurs personnalités et organisations militent pour l’intégration et la dignité des Albinos. C’est l’exemple de Salif Keita, célèbre musicien malien, et figure emblématique des Albinos en Afrique.
Selon l’ONU, les crimes à l’encontre des Albinos aurait augmenté suite aux éléctions tanzaniennes qui s’organisaient en octobre 2015. Certains candidats souhaitaient gagner et, à défaut de proposer un programme convaincant aux électeurs, payaient des sorciers pour des potions qui apporteraient plus de chance et de réussite.
Une autre raison a été donnée concernant cette chasse de “l’enfant blanc”. L’odieuse expression “offre et demande” concernant les Albinos trouve son principal centre en Tanzanie, où le boom industriel de la pêche et la ruée vers l’or, autour du Lac Victoria, ont augmenté les crimes. Selon les mêmes croyances saugrenues, le sang d’un Albinos permettrait de faire jaillir des pépites d’or sans avoir à creuser la terre ou de pêcher un poisson au ventre rempli d’or. Le combat risque d’être long encore.
Le monde entiier doit se felliciter l’instauration d’une journée Internationale des Albino. Je reste convaincu que cette celle-ci donnera une grande opportunite au monde de pouvoir mieux soutenir la cause des Albinos et surtout une occasion d’enseignement du public les vrais causes de l’Albinisme et comment construire une vie paisible et durable pour cette minorite, aussi aidera leur integration afin d’obtenir des chances de mieux contribuer au developpement socio-economique de notre monde.
Ensemble luttons pour que vive un environnement securitaire et paisible pour les Albinos de partout au monde et que les droits de l’homme soient effectives pour eux et pour tous.

Amadou Saikou Diallo
Depuis Washington DC

Be the first to comment on "Plus d’ Amour, de Respect et surtout de Dignité"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*